You are currently viewing Les 15 Meilleures Musiques de Film de Hans Zimmer

Les 15 Meilleures Musiques de Film de Hans Zimmer

Quelles sont les meilleures Musiques de Film de Hans Zimmer ? Nous avons l’habitude de parler de musique de film au sein de nos articles. Elles sont déterminantes dans le succès d’un blockbuster car elles permettent de transmettre des émotions et rendre certaines scènes mythiques. Mais qui sont ces personnes chargées de composer ces mélodies ? Il y en a un en particulier qui a marqué et qui continue de bouleverser l’industrie avec ces morceaux. Son nom est Hans Zimmer

Qui est Hans Zimmer ?

Hans Zimmer

Son nom ne vous dit certainement rien mais vous allez découvrir dans cet article que l’artiste est un réel prodige dans son domaine et que vous avez déjà entendu à de nombreuses reprises ses chansons. Vous ne nous croyez pas ? Attendez de voir la suite !

Hans Zimmer est né en Allemagne le 12 septembre 1957. Il est producteur et compositeur spécialisé dans la composition de musique pour le cinéma mais aussi de séries TV et jeux vidéo. C’est aussi un chef d’orchestre de talents, avec lequel il collabore régulièrement pour ses bandes sonores. Il vit à présent  à Los Angeles et c’est naturalisé Amériacain.

Hans Zimmer est célèbre pour avoir réalisé les BO de nombreux films à succès. Il a notamment remporté 2 Oscars pour la meilleure musique de film avec Le Roi Lion en 1994 et Dune en 2022.

Le controversé Hans Zimmer. Plusieurs fois nominés aux oscars, acclamés par la critique et même parfois détruits. Une conclusion est claire : seul Hans Zimmer rivalise avec Hans Zimmer.

Ci-dessous, nous vous donnons une liste de ce que sont, pour nous, les 15 meilleures bandes sonores du compositeur. Faire ce classement nous a permis de découvrir de nombreuses surprises. Outre les plus évidentes (ses alliances avec des réalisateurs et cinéastes de renom tels que Christopher Nolan, Ron Howard ou Ridley Scott), on peut souligner à quel point Zimmer excelle dans les musiques aux accents africains. (« Mombasa » dans Inception, la BO de « Le Roi Lion » où « La Chute du faucon noir » par exemple). 

1. Time : Inception (2010). Réalisateur : Christopher Nolan.

Time est de loin la meilleure musique de film de Hans Zimmer. En outre, son travail le plus déterminant personnellement. En fait, le réalisateur et Zimmer parviennent à une telle harmonie, que James Newton Howard a été soustrait à la co-composition du troisième volet du Chevalier noir, comprenant qu’après Inception une affinité s’était consolidée. Lorsque Inception a été refusé par l’Académie des oscars, il y avait une conviction totale que même s’il ne s’agissait pas d’un film oscarisé, ce serait de loin celui qui aurait le plus d’importance. Et nous croyons sincèrement qu’il en est ainsi. 

Pour beaucoup, dont nous-même, Inception est le meilleur film commercial de ces derniers temps, et quelque chose de très similaire peut être dit du travail de Hans Zimmer (on peut trouver d’autres grandes bandes sonores qui y font une brèche, mais avec difficile en comparaison de l’impact qu’a eu médiatiquement Inception et Time).

2. Now We are Free : Gladiator (2000) – Réalisateur : Ridley Scott.

Et s’il y a justement une bande-son qui peut faire de l’ombre à Inception, c’est bien celle de Gladiator. Nous parlons de l’une des bandes sonores les plus emblématiques de l’histoire du cinéma. Qui peut écouter « Now we are free » sans le lier au film de Ridley Scott ? Accompagnant l’histoire de Máximo avec brio. Un chemin subtil mais constant vers ce qui sera sa libération, en vengeant sa famille et en sauvant Rome. C’est-à-dire comment Zimmer nous prend par la main jusqu’à ce qu’il nous dise devant Máximo “Maintenant, nous sommes libres”. Un instant émouvant et devenu culte qui ne le serait pas sans cette fantastique mélodie.

3. La trilogie de Batman – Réalisateur : Christopher N-.

Le magnifique “Batman Begins” a redéfini la façon dont les films d’action et de super-héros sont réalisés au cinéma. Le produit de Hans Zimmer et James Newton Howard a fait de même. Le mérite de Zimmer dans ces 3 films est d’abord d’avoir respecté des “thèmes” pendant 7 ans. De nombreuses subtilités de la bande son de “Begins” sont apparues dans “The Dark Knight Rises”.

Mais encore plus vertueux était la façon dont la bande son montrait l’évolution du personnage de Christian Bale. Dans “Begins”, la mélodie  prouve la lutte interne dans la formation du super-héros. Avec “The Dark Knight”, un soundtrack dédié à un méchant est incorporé pour la première fois, faisant évoluer la manière dont Batman est représenté musicalement. Enfin, dans “The Dark Knight Rises” (ce dernier, sans l’aide d’Howard), la lutte extérieure du protagoniste est totale. Avec une ville menacée comme jamais auparavant, mais laissant encore place à la livraison finale du héros de Gotham City. Un chef d’œuvre !

4. Cornfield Chase : Interstellaire (2014) – Réalisateur : Christopher N-.

L’anecdote de l’original motion picture soundtrack “Interstellar” est bien connue de tous, mais elle peut se résumer ainsi. Nolan a approché Zimmer et a dit: “Je veux une bande-son humaine centrée sur un père abandonnant une fille.” Lorsque Zimmer a finalement compris de quoi il s’agissait, il n’arrivait pas à croire à quel point son morceau pouvait s’intégrer à l’un des films de science-fiction les plus épiques et révolutionnaires de notre génération. A côté du thème principal et intime (“Stay” ou “Cornfield Chase”, par exemple), Zimmer apporte un instrumental et des partitions plus typique de l’aventure spatiale qui confirme l’immense spectacle (avec ses faiblesses, en tout cas), que l’on a vu dans Le dernier film du cinéaste.. Pour ce faire, vous pouvez écouter « Detach » ou « Coward ».

5. Tennessee : Pearl Harbor (2001) – Réalisateur : Michael Bay.

La critique sévère de Wikén sur Pearl Harbor de l’époque résume bien la chose « s’il vous plaît, réveillez-moi quand la bataille commencera ». Une histoire d’amour dénuée de sens, longue et compliquée, éclipsée par une belle scène de l’attaque japonaise sur la base américaine, est le (pauvre) héritage d’une des premières œuvres de Michael Bay, qui n’a jamais pu reproduire le succès du box-office. et la qualité qui était The Rock (1996). Pour cette raison, ce qui est resté au fil du temps a été l’incroyable bande son de Hans Zimmer, bien que la chose curieuse soit que la bande son dédiée au romantique se démarque de la BO  plutôt guerrière. Peut-être une préquelle de ce qu’il réalisera des années plus tard avec “Interstellar”. 

Vous serrez nombreux a surpris de voir à quel point ils connaissent des morceaux intimes (comme “Tennessee”, “Brothers”. “…And Then I Kissed Him”), parce que certains ont été utilisés dans différents feuilletons télévisés et programmes de télévision nationaux. La partie de l’original motion picture soundtrack dédiée à l’action (“Attack”, “War”) vaut quand même le détour, qui se marie même parfaitement avec les soundtracks  de l’histoire d’amour (comparez “War” et “…And Then I Kissed Him”).

6. A Way of Life : Le Dernier Samouraï (2003) – Réalisateur : Edouard Zwick.

Peut-être le film le plus sous-évalué de la liste, “The Last Samurai” doit être l’un des plus recommandés malgré les années. Quelque chose de similaire avec “Gangs of New York”, dont l’appréciation change radicalement en fonction de l’expérience et de l’âge du spectateur. De belles conversations comme l’échange d’Algren (« Que veux-tu de moi ? ») avec Katsumoto (« Que veux-tu pour toi ? »), ou la réponse d’Algren au jeune empereur Miji (« Dis-moi comment il est mort » et « Je raconte comment il a vécu ») restera gravé dans la mémoire. Et pour profiter pleinement d’un moment de calme, il suffit de s’asseoir avec un bon livre, de mettre ses écouteurs, et de profiter de « A Way of Life » ou « A Small Measure of Peace ».

7. The Mole : Dunkerque (2017). Réalisateur : Christopher Nolan.

Le dernier ajout à la liste est “Dunkerque”, qui confirme que Hans Zimmer et Christopher N- sont toujours le duo le plus puissant d’Hollywood. Dans le film basé sur l’évacuation de Dunkerque, les deux sont capables de créer une atmosphère qui vous tient sur le bord de votre siège dès la première minute. A cette occasion, Zimmer y parvient en recourant à une technique appelée “shepard tone” (qui consiste en une série de tons séparés par une octave, qui joués en même temps, donnent la sensation que le sujet est dans une ascension constante et sans fin , ce que vous pouvez voir depuis le début dans “La taupe”).

Cette approche musicale lui permet de jouer parfaitement avec l’urgence et la noirceur d’un film basé sur une histoire où il n’y a rien ou presque rien à fêter, militairement parlant. Une création musicale étonnante que vous devez découvrir si ce n’est pas déjà le cas.

8. N’oublie pas : Le Roi Lion (1994) – Réalisateur : Roger Allers et Rob Minkoff.

Comment réaliser un claccement des meilleures Musiques de Film de Hans Zimmer sans celle-ci ?

On se souvient tous des 3 chansons d’Elton John (“Circle of Life”, “I just can’t wait to be King”, “Can you feel the love tonight”), ou “Hakuna Matata”. Mais comment comprendre la beauté Africaine, le bannissement de Simba, la mort de Mufasa, ou le “retour  du roi” sans le théme original de Hans Zimmer ? Nous avons choisi Le Roi Lion des autres films d’animation de Zimmer (“Le Prince d’Egypte”, “Kung Fu Panda”, “Spirit”, etc.) car, comme “TheBatman” , il a restructuré le phénomène cinématographique Disney avec son orchestra.

La bande originale de Zimmer vous ramènera 20 ans dans le passé, évoquant une série de souvenirs qui pourraient même vous donner la chair de poule. Simba, Disney, et la soundtrack de Hans Zimmer, ont véritablement marqué la génération des années 90. Une symphonie entraînante dont on ne se lasse pas. Si vous ne me croyez pas, écoutez « Under The Stars » ou « King of Pride Rock ». 

9. God Yu Tekem Laef Blong Mi : La Mince Ligne Rouge (1998) – Réalisateur : Terrence Malick.

Terrence Malick est l’une des meilleures rencontres de la carrière de Hans Zimmer. Ce n’était pas aussi populaire qu’on le pensait à l’époque (tout le monde s’attendait à quelque chose de similaire à “Sauver le soldat Ryan” et a été surpris par quelque chose de beaucoup plus artistique), mais The Thin Red Line (La mince Ligne Rouge)  devrait être l’un de ces films que chacun devrait voir dans votre vie. Asseyez-vous et profitez de son esthétique, et voyez comment la bande sonore de Hans Zimmer est complétée par l’objectif de Malick.

En fait, la bande son a été composée avant le début des enregistrements, et Malick a utilisé la musique au moment de l’enregistrement de ses scènes (il existe une version secrète de la bande sonor car Malick a fini par n’utiliser qu’une partie du matériel d’origine). Nominé à l’Oscar de la meilleure bande son (perdu face à « Life is Beautiful »), n’oubliez pas de faire tourner cet album, et plus particulièrement « Journey to the Line ».

10. Gortoz A Ran – La Chute du faucon noir : (2001). Réalisateur : Ridley Scott.

Cette BO a été enregistrée par Zimmer et un groupe de musiciens qui s’appelaient “The War Room” (Martin Tillmann, Craig Eastman, Heitor Pereira, Mel Wesson, entre autres), résultant en un projet absolument expérimental qui complète parfaitement l’esthétique du film. (et comment oublier l’esthétique de « Black Hawk Down » !). Beaucoup de place pour l’improvisation et l’expérimentation de nombreux styles (blues, beaucoup de musique tribale, un peu de jazz-électronique, etc.), font de Black Hawk Down l’une des 10 meilleures œuvres de Hans Zimmer, et (d’où la polémique du projet), nous donnent envie de rejoindre l’opération de sauvetage de ce groupe de soldats au milieu d’une ville hostile. Une autre bonne chose ? L’usage de la violence de manière logique et réelle, sans ringardise. Avec le son original de Zimmer en fond sonore.

11. The Journey : Les Larmes du Soleil (2003) – Réalisateur : Antoine Fuqua.

Pour beaucoup, ce sera la grande découverte de cette liste. En fait, il n’y a pas si longtemps, l’œuvre n’était pas sur Spotify, il fallait donc chercher sur Internet pour trouver l’album dans son intégralité (sur YouTube notamment). Bruce Willis dirige une équipe de secours américaine qui, en pleine guerre civile au Nigeria, doit secourir un médecin américain et son groupe. Ne regardez pas la bande-annonce. Il ne rend pas justice au film. Nous recommandons particulièrement la clôture de l’album, avec des influences de Steve Jablonsky. Ce n’est pas pour rien que Varèse Sarabande, l’un des labels les plus exclusifs en matière de musiques, a sorti l’album dans le monde entier.

12. Sherlock Holmes (2009). Sherlock Holmes : Un jeu d’ombres (2011). Réalisateur : Guy Ritchie.

La nouvelle version du détective, beaucoup plus grossière que toutes celles que nous avons vues à la télévision, avait besoin d’une bande-son tout aussi audacieuse. Pour ce faire, le réalisateur Guy Ritchie a approché Zimmer avec une demande qui ne ressemblerait à aucune de ses œuvres précédentes. (Pour les critiques de Zimmer, c’était un défi de taille pour le compositeur).

Le résultat dépasse de loin cette demande. Avec des touches de l’univers du cirque, des roumains, gitans, d’instruments désaccordés ou directement cassés (écoutez le piano), la BO de Sherlock Holmes est peut-être la plus créative de Zimmer. Pour son audace, la bande originale a été nominée pour un Oscar, prix qu’elle a perdu (justement) avec Up! par Michel Giacchino. Bien que “A Game of Shadows” pour le deuxième film d’action en 2011 n’ait pas été si surprenant, il a su garder le cap et renforcé la touche roumaine et folklore de la musique.

13. Da Vinci Code (2006). Anges et démons (2009). Réalisateur : Ron Howard.

Les deux films basés sur les romans de Dan Brown, du même nom, nous laissent avec une œuvre musicale du plus haut niveau. Il était déjà très difficile de porter à l’écran 2 des best-sellers avec Robert Langdon, mais il était encore plus difficile de leur donner le rythme nécessaire pour raconter en quelques heures d’étranges intrigues de pouvoir et de mystère. Du Da Vinci Code, nous recommandons “Chevaliers de Sangreal”, où Robert découvre à quel point le calice sacré était proche. De leur côté, pour Anges et démons, il convient d’accompagner la course dans les rues de Rome avec une rythmique de 160 BPM et une chanson parfaitement adaptée.

14. Lost But Won : Rush (2013) – Réalisateur : Ron Howard.

Curieusement, les 12e et 13e positions de notre liste sont occupées par les films de Ron H. En dehors de ses collaborations avec Christopher N- ou Ridley Scott, la relation Howard-Zimmer est également de grande affinité. Si “Rush” a été apprécié par un public très spécifique (le créneau du cinéma sportif est toujours très ingrat), le film basé sur la relation entre James Hunt et Niki Lauda lors de la saison 1976 a été l’un des meilleurs de 2013. L’original motion picture soundtrack de Hans Zimmer est , dans ce cas, clé pour présenter une intrigue où la vitesse est la source même du projet. Mais il y a aussi de la place pour le chagrin, dans l’incroyable accident et la réhabilitation de Lauda. Pour cette raison, nous vous recommandons particulièrement la leçon du film : “Lost But Won”.

15. Pirates des Caraïbes : Jusqu’au bout du monde (2007). Réalisateur : Gore Verbinski.

Bien que cela semblait être le choix évident, nous n’avons pas choisi The Curse of the Black Pearl, car nous pensons que le travail de Klaus Badelt est plus important que celui de Zimmer sur ce point. Avec le temps et le succès commercial retentissant de la franchise, Zimmer a pris le contrôle exclusif de la bande son, et brille dans le troisième volet des histoires du Capitaine Jack Sparrow. Pourquoi pensons-nous que c’est le meilleur? D’abord, parce qu’il respecte parfaitement la thématique et les caractéristiques de la filmographie précédente (“Drink Up Me Hearties”), mais il a une autre chanson spectaculaire comme “One Day”, qui clôt élégamment ce que nous pensions être la fin. Pour s’amuser. Faites tourner “Up is Down”. Comment ne pas citer l’incroyable “Davy Jones et sa mélodie presque enchanteresse. Un autre chef d’oeuvre du compositeur qui nous transporte dans l’univers des pirates en quelques notes.

Nous pourrions continuer cette liste et citer d’autres morceaux tels que “Main title” du dernier Top Gun ou des compositions pour le film Dune.  Un succès certain qui continue son ascension. Une chose est sûre, Hans Zimmer est sans aucun doute l’un des plus grands compositeurs de l’histoire. Nous attendons avec une grande impatience sa nouvelle création. Pas vous ?

Dites-nous en commentaire ce que vous pensez du compositeur et de ses compositions. Quel est votre “original motion picture soundtrack “ préféré ? Auriez-vous organisé ce classement des musiques de Film de Hans Zimmer dans le même ordre ? Préférez-vous John Williams ? Nous sommes curieux de connaître votre avis et vos critiques sur le sujet. L’espace commentaire est à vous !

Laisser un commentaire